Conseils

publié le 26 sept. 2016 à 11:52 par katia renard   [ mis à jour : 26 sept. 2016 à 11:53 ]

Venez toujours bien une demi heure à l'avance avant les cours afin de permettre à votre compagnon à 4 pattes de se dégourdir et de se détendre avant de commencer le cours.
Un chien et un maître détendus, calmes et sereins permettent d'atteindre de meilleurs résultats au niveau des acquis et de progresser correctement.

N'oubliez pas les vaccins annuels pour chiots et adultes ainsi que de les vermifuger régulièrement; prenez conseils auprès de votre vétérinaire.

N'hésitez pas à poser vos questions si vous en avez, à l'avance par mail, afin de vous répondre au mieux après les cours. Nous sommes à votre disposition pour toute information, conseil ou interrogation.

Les parasites qui pourrissent la vie de nos chiens

publié le 26 avr. 2012 à 03:10 par François Degrave   [ mis à jour : 27 avr. 2012 à 03:06 ]

Avec le printemps arrivent les parasites...

De la fin avril jusqu'à la fin novembre il convient de protéger les chiens.

Nous parlerons ici des parasites les plus souvent rencontrés en Belgique et dans le nord de la France. Si vous désirez partir dans d'autres régions il convient d'aller trouver au préalable votre vétérinaire afin de mieux vous informer. Les parasites les plus courants dans nos contrées sont donc:
  • Les tiques
  • Les puces
  • Les aoutats
  • Les moustiques

Les tiques sont de la famille des acariens. Leur reproduction est assez compliquée, et la femelle a besoin de beaucoup de nutriments présents dans le sang des mammifères pour que ses œufs puissent éclore. En piquant la peau de leur victime, ils plantent leurs solides crochets afin de s'y maintenir pour pomper le sang nécessaire ; elle peut ainsi gonfler jusqu'à atteindre 40 fois son volume initial! Lorsqu'elle est gorgée de sang, elle se décroche de l'animal et est prête à pondre.

La tique est un vecteur de maladies très graves qui peuvent être mortelles (comme la maladie de Lyme). Dès que vous repérez une tique sur votre animal (ou sur vous!), il faut la retirer. Il ne faut toutefois pas paniquer car ce n'est qu’après le deuxième ou troisième jour que la tique transmet la maladie au cas où elle est infectée elle-même.
Il existe plusieurs méthodes pour les retirer. La plus simple est d'utiliser un crochet ou une pince à tiques en vente dans toutes les pharmacies et animaleries. On pince la tique a la base de la peau du chien, on tourne et on tire vers soi. Il faut s'assurer que la tique a été extraite en entier sinon les plaies peuvent s'infecter ; dans tous les cas, il est bon de passer un désinfectant après. Vous pourrez vous assurer d'avoir eu la tique en entier en vérifiant 
si celle-ci bouge encore ses pattes.

Il faut aussi se débarrasser de la tique extraite car ces petits monstres peuvent encore nuire, et leurs œufs peuvent éventuellement éclore s'ils sont proches de la maturité. Vous pouvez les déposer dans la cuvette des WC puis tirer la chasse, ou encore aussi les écraser ou les brûler.

Les puces peuvent provoquer des allergies sérieuses. Il convient aussi de prémunir votre animal d'autant plus que les puces ne dédaignent pas non plus mordre l'être humain... Une puce peut produire près de mille oeufs  au cours de sa vie!

Les aoutats sont des larves d'acariens que l'on voit principalement dans les gazons au mois d'août, d’où leur nom. Leurs piqûres donnent des démangeaisons.

Les moustiques et les mouches piquent et pondent surtout si votre animal est blessé Il convient donc de soigner le plus rapidement possible n'importe quelle blessure car cela peut très vite mal tourner, surtout s'il fait chaud.

Il existe plusieurs moyens de se prémunir de ces parasites. Il existe les colliers insecticides, des sprays, des poudres... Toutefois, le système qui s'avère de loin le plus aisé et le plus efficace sont les pipettes en vente dans les pharmacies, contenant un liquide à vider à la base du cou du chien. Attention, les tiques sont tellement coriaces qu'il peut être nécessaire de traiter le chien chaque mois, du moins durant la bonne saison.

Attention au froid!

publié le 16 avr. 2012 à 09:12 par François Degrave

Nos chiens peuvent souffrir du froid. En cas de températures négatives, quelques précautions sont à prendre :

1. Les pattes du chien et leurs coussinets sont directement au contact du givre et de la neige. Après chaque ballade, mieux vaut vérifier si de la glace n'est pas coincée entre les coussinets. Des crevasses aussi peuvent apparaître ; dans ce cas, il suffit d'étendre de la vaseline  dessus. On peut aussi en mettre à titre de précaution avant chaque ballade.

2. Les services de voiries étendent du sel sur nos routes, c'est une très bonne idée pour faire fondre la neige et  faciliter la circulation, mais pour nos chiens c'est un problème. Imaginez un dépôt de sel coincé en dessous des ongles rongeant la peau, pire imaginez ce sel s'infiltrant dans les crevasses des coussinets, vous comprendrez ce que nos compagnons peuvent subir. Après chaque ballade, surtout celles qui longent les routes, frottez le dessous des pattes avec un linge bien humide, puis étendez un peu de vaseline.

3 Il ne faut pas laisser un chiot à l'extérieur plus longtemps que nécessaire. En effet en dessous de 6 mois, les chiens régulent mal la température de leur corps une hypothermie est à craindre. Plus le chiot est jeune plus l'hypothermie est à craindre.

4. Par des gelées dépassant les - 15° il vaut mieux ne pas laisser son chien dormir à l'extérieur même s'il en a l'habitude. Nos races de chiens sont rarement prévues pour résister aux grands froids. Leurs oreilles sont sensibles aux engelures. Dans ce cas elles peuvent ne plus être irriguées, les oreilles peuvent se nécroser et noircir. Si cela arrive, courrez chez votre vétérinaire, le seul moyen de sauver votre animal c'est de les couper. Les pattes et, dans une moindre mesure, la queue aussi peuvent geler.

5. Si le chien vit dehors pendant la journée pensez que l'eau versée dans sa gamelle gèle ; il faut donc la changer régulièrement.

6. Par grands froids, il faut lui donner une ration supplémentaire de nourriture. Une partie de ces nutriments aidera notre animal à lutter contre le gel. Ceci ne concerne pas les chiens d'intérieur qui sortent peu.

7. Il ne faut pas laver son chien. En effet, le sébum l'aide à maintenir une couche thermique pour couper le froid.

8. Évitez aussi de peigner en profondeur votre animal. Par ces temps votre chien a réellement besoin de son sous-poil ( le sous poil a un rôle très comparable à des vêtements chauds).

1-3 of 3